Menu

Growth Hacking - Synthèse de la session #5 du Think Tank Open Reinvention

think-tank-open-reinvention_logo2.png

Cette session avait pour objectif d'explorer les nouveaux leviers d'efficacité du marketing en particulier ceux empruntés aux startups et aux marques digitales natives avec un focus sur le Growth Hacking. Notre session était co-animée avec Xavier Cimino Partner chez McKinsey en charge notamment des sujets de transformation digitale.

La session a été orientée autour de 3 grandes questions :

  • Comment définir le Growth Hacking et en quoi cette approche est différente du Digital Marketing ?
  • Comment appliquer les principes du Growth hacking au sein des entreprises de tous les secteurs et comment exploiter ces différents leviers (au travers d’exemples concrets) ?
  • Quel est le potentiel nécessaire pour devenir Growth Hacker ?

Cet article est une synthèse de cette session dont le compte-rendu complet, incluant le témoignage des participants est disponible pour les membres du Think Tank ou sur demande auprès de mamri@uniondesmarques.fr

1/ Comment définir le Growth Hacking et en quoi cette approche est différente du Digital Marketing ?

Le Growth Hacking est une autre façon d’appréhender les résultats et leur temporalité. Une obsession pour la génération de revenu autour d’une une logique récurrente d’amélioration perpétuelle. C’est un processus qui nécessite une formidable capacité de tests, d’apprentissage et de conclusions rapides, concrètes et applicables immédiatement.

2/ Comment appliquer les logiques du Growh Hacking et en quoi est-ce pertinent pour les entreprises ?

Le Growth Hacking a un effet sur l’ensemble des industries B2B, B2C, data driven ou non, fortement digitalisées ou pas… Il s’applique à toutes les configurations

Privilégier l’expérience client : le Growth Marketing travaille sur les différents composants de la croissance

Agilité et de culture entrepreneuriale : le Growth Hacking motive la réinvention et le travail d’équipe. Travailler ensemble pour un but commun.

Data driven, dynamique d’itération et de mesures : Le Growth Hacking nécessite une rapidité d’action qui implique une certaine frugalité, le « good enough » 

De talents internalisés et des process applicables: Créer des savoir-faire spécifiques à l’entreprise et une maitrise sur la durée. Démarrer l’expérience sur une partie de l’organisation tout en anticipant les conditions d’apprentissage du reste de l’entreprise.

Où en est l’application du Growth Hacking aujourd’hui dans les entreprises ?

Importante disparité entre les entreprises. Les acteurs les plus avancés sont ceux qui ont été concurrencés directement par la tech et qui ont dû réagir vite. Néanmoins :

- Seulement à 10% du potentiel réel. Approche appliquée uniquement sur une BU, un pays ou une catégorie de client.

- Difficulté à sortir des approches classiques pour aller vers des réponses plus innovantes et digitalisées « Digital business building ». Qui pose aussi la question de la légitimité sur les sujets d’innovations, de nouveaux business models et la place du CMO dans un certains nombres de ces organisations.

3/ ETES-VOUS UN GROWTH HACKER ?

  • Focused on growth
  • Ability to execute
  • Manage his time
  • Repeats what succeeded
  • Obsessed with his job
  • Addicted to metrics
  • Working in baby-steps
  • Open minded
  • Creative
  • Pivot all the time

 

Transparence Marketing / Technologies Data, Insights Créativité / Production Brands & Strategies Consumers Relationship Team Consumers Experience Team Expérience client #Marketing #Marque #Responsable #Transformation